Mon avis sur TMC

La puissance des répliques d’airsoft Afin de pratiquer l’airsoft, les participants sont dotés de répliques : des reproductions d’armes fonctionnant au gaz/CO2/ressort ou bien encore électricité. Parfois ressemblant aux vraies armes, elles utilisent des projectiles en plastique : des billes classiques, ou biodégradables. il y a des armes de poings, comme des snipers. Pour être autorisée en France, une duplication doit prodiguer une puissance inférieure ou égale à 2 joules. Pourtant, de nombreux adeptes cherchent à « upgrader » leur réplique, c’est peut-être même votre cas. La force et la portée de tir Force et portée de tir sont deux choses différentes. La portée n’est en rien à la puissance de tir de leur réplication. Quand un joueur acquiert une duplication, il peut la choisir selon sa vélocité ( vitesse ). elle se trouve être maintenant exprimée en FEET PER SECOND ( FPS ) ou en METER PER SECOND ( M/S ) : 1 FPS = 0. 3048 M/S. Plus la vitesse est grande, plus l’impact de la bille sera important. La vitesse ne permet pas de viser plus loin, mais d'amplifier la projection. Afin d’éviter les blessures, en France il est strictement interdit de etre propriétaire de une duplication tirant à plus de 2 joules sans déclaration ou permis. La copie sera dès lors vue comme une arme.

Ma source à propos de MODIFY

La puissance indiquée d’une réplique est-elle la même sur le terrain ? Quelle tristesse quand on juge posséder une réplication de 1, 5 joules, et qu’on se trouve au final en possession d’une duplication entre 0, 8 et 1 joule. C’est souvent le cas, malheureusement. En effet, les distributeurs n’affichent pas la capacité générale de la copie, mais sa capacité optimale. La réplique ne l’atteindra probablement jamais sur le terrain. Mais la frustration est de courte durée car c’est la portée de tir, et non la force de tir, qui importe aux airsofteurs. de nombreuses parties sont d’autant plus interdit aux répliques d’une trop grosse puissance. Le débutant en airsoft est tenté de toujours souhaiter aller trop rapidement, trop fort. la majorité des novices pensent ( à tort ) qu’augmenter leur puissance de tir au maximum leur permettra d’être plus respectables ou meilleurs sur le terrain. Finalement, c’est tout le tout autre. La norme dictée couramment aux airsofteurs durant les parties est inférieure à 1, 1 joules ( moins de 350 FPS ).

Mesurer l’énergie d’une réplique Une production d'énergie de 2 joules concorde à 460 FPS pour une bille de 0, 20 gramme. En effectivement, pour connaître la force d’une réplique, il faut connaître la vitesse des tirs, ainsi que le poids des billes chargées dans la duplication. Il est possible, en se servant d’un consommateur de temps, d’effectuer des contrôles de vitesse. Grâce à des senseurs, l’instrument mesure la vitesse de la bille tirée. Les conditions climatiques, la température, la quantité de CO2 restante, le niveau de la batterie, et le niveau de maintenance du matériel ( piston notamment ) peut faire varier cette vitesse. Il est en ce sens fortement conseillé procéder à plusieurs mesures et d’en faire une moyenne pour atteindre la vélocité réelle de votre duplication. Améliorer la portée de sa reproduction Afin de perfectionner la portée des tirs d’une duplication, on peut faire des modifications. Elles vont optimiser la réplique tout en préservant une puissance de tir inférieure aux 2 joules obligatoires. Pour régler la portée d’une réplication, il faut se diriger en direction du hop-up. Innové par Tokyo Marui en 93, ce système permet d'accentuer la portée de sa réplique sans pour autant modifier la vitesse de sortie du canon. Inspirée de l'aspect Magnus, consistant à donner un effectivement de rotation au projectile au long de sa trajectoire afin d'augmenter sa portée, cette rotation permet de gagner en distance. Cette technique est utilisée pour pouvoir faire voler les avions.

Source à propos de PROMETHEUS

Régler convenablement le hop-up d’une réplique. Pour que ce système soit efficace, il faut qu’il soit convenablement réglé. Si la bille reçoit trop d’effet, la trajectoire de la bille risque de trop augmenter, et dans le cas tout autre, elle chutera rapidement au sol. il est important de trouver le bon réglage pour permettre à la copie de tirer ses billes le plus loin possible. Ce système est en général une pièce en matière permettant de réduire le diamètre du canon, afin de permettre de rentrer en contact avec le projectile afin de lui infliger une impulsion rotative. La plupart des répliques contienne une touche permettant de régler le hop-up. Afin de le régler convenablement, il est recommandé d’effectuer des contrôles en tirs pour se faire une idée de le réglage optimal. Pour cela, vous devez prêter attention à la portée de la bille, ainsi qu’à la courbe faite par el projectile durant sa trajectoire. Les phases nécessaires au bon réglage du hop-up : • Dévisser au maximum la vis et réaliser quelques tirs. La bille tombe rapidement au sol. • Resserrer à faible allure la vis en faisant attention à la portée et la courbe de la bille, et ce à chaque réglage. La portée s’agrandit, le projectile tombe moins rapidement au sol. • au moment où la portée commence à réduire, desserrer un peu la vis. Voilà, vous avez trouvé le réglage optimal. Félicitations ! Ces réglages vous donneront la possibilité de doubler votre portée par deux, ce qui est bien entendu pas du tout négligeable. Vous toucherez beaucoup plus aisément vos cibles, ainsi que vos adversaires de loin. Si malgré ces réglages, la portée de votre duplication n’augmente pas, il faudra penser à changer votre système hop-up, il est sûrement défaillant.
26.06.2019 05:51:33
valentin

Maecenas aliquet accumsan

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos hymenaeos. Etiam dictum tincidunt diam. Aliquam id dolor. Suspendisse sagittis ultrices augue. Maecenas fermentum, sem in pharetra pellentesque, velit turpis volutpat ante, in pharetra metus odio a lectus. Maecenas aliquet
Name
Email
Comment
Or visit this link or this one