Les différences de prix selon les les genres de répliques Le premier élément qui intervient sur le prix des différentes répliques est le type de système de propulsion de la bille. Dans la tranche la moins chère, on retrouve les types nommés « Spring ». Leur système est à rechargement manuel, le plus simpliste. Ensuite, viennent les répliques fonctionnant au CO2, ou au gaz, aux modalités et qualité supérieures, donc plus onéreuses. Puis, pour ceux qui peuvent dépenser plusieurs centaines d’euros dans leur replique, ils peuvent se acheter des Automatic Electric Guns ( AEG ) ou encore des Gaz Blow Black Recol ( GBBR ), d’une gamme bien supérieure aux deux autres genres de réplication. Généralement pour les AEG, il faut être vigilent et notamment prêter attention à plusieurs données. La qualité des pièces internes, pour permettre une meilleure rigueur, la qualité du moteur agissant sur la cadence et la réactivité, la qualité générale des matériaux de la duplication, sa durabilité, son niveau de réalisme, en pensant sa marque. Il ne faut pas oublier que le coût de la réplication change selon les accessoires dont elle dépend, et avec lesquels elle est vendu. Certains distributeurs proposent dans certains cas des coffrets incluant des objets accesoires tels qu’une poignée subterfuge, une housse survivor de déplacement, une visée, des chargeurs, et tant d’autres composants supplémentaires, ou consommables.

Ma source à propos de tazer

La puissance fournie d’une réplique est-elle la même sur le terrain ? Quelle chagrin quand on pense acheter une réplication de 1, 5 joules, et qu’on se trouve finalement en possession d’une réplique entre 0, 8 et 1 joule. C’est beaucoup le cas, malheureusement. En effet, les distributeurs n’affichent pas la capacité générale de la duplication, mais sa capacité maximum. La duplication ne l’atteindra à coup sûr jamais sur le terrain. Mais la déception est de courte durée car c’est la portée de tir, et non la puissance de tir, qui importe aux airsofteurs. de nombreuses parties sont encore plus interdit aux répliques d’une trop grosse puissance. Le débutant en airsoft est tenté de toujours souhaiter aller trop rapidement, trop fort. la majorité des novices pensent ( à tort ) qu’augmenter leur puissance de tir au maximum leur permettra d’être plus respectables ou meilleurs sur le terrain. Finalement, c’est tout le contraire. La norme imposée habituellement aux airsofteurs durant les parties est inférieure à 1, 1 joules ( moins de 350 FPS ).

Mesurer la force d’une réplique Une production énergétique de 2 joules qui soit en conformité à 460 FPS pour une bille de 0, 20 g. En effet, pour connaître l'électricité d’une duplication, il faut connaître la vitesse des tirs, ainsi que le poids des billes chargées dans la duplication. Il est envisageable, à l’aide d’un chronophage, d’effectuer des contrôles de vitesse. Grâce à des capteurs, l’instrument mesure la vitesse de la bille tirée. Les conditions climatiques, la chaleur, la quantité de CO2 restante, le niveau de la batterie, et le niveau de maintenance du matériel ( piston notamment ) peut faire changer cette vitesse. Il est en ce sens vivement recommandé procéder à plusieurs mesures et d’en faire une moyenne pour atteindre la vélocité réelle de votre réplique. Améliorer la portée de sa reproduction Afin d’améliorer la portée des tirs d’une duplication, on peut exécuter des modifications. Elles vont optimiser la copie tout en gardant une puissance de tir inférieure aux 2 joules réglementaires. Pour solutionner la portée d’une reproduction, il faut se tourner vers le hop-up. Innové par Tokyo Marui en 93, ce système permet d'accroître la portée de sa copie exempte de toutes pour autant modifier la vitesse de sortie du canon. Inspirée de l’effet Magnus, consistant à donner un effet de rotation au projectile au long de sa trajectoire afin d'augmenter sa portée, cette rotation permet de gagner en distance. Cette technique est utilisée pour pouvoir faire voler les avions.

Complément d'information à propos de VFC

Régler convenablement le hop-up d’une réplique. Pour que ce système soit efficiente, il faut qu’il soit correctement réglé. Si la bille reçoit trop d’effet, la trajectoire de la bille risque de trop augmenter, et dans le cas contraire, elle chutera rapidement au sol. il faut trouver le bon réglage pour permettre à la réplique de tirer ses billes le plus loin possible. Ce système est en général une zone en caoutchouc permettant de réduire le diamètre du canon, afin de permettre de rentrer en contact avec le projectile afin de lui infliger une poussée rotative. La plupart des répliques contienne une touche permettant de régler le hop-up. Afin de le résoudre correctement, il est recommandé d’effectuer des contrôles en tirs pour évaluer le réglage idéal. Pour cela, vous devez prêter attention à la portée de la bille, ainsi qu’à la courbe opérée par el projectile durant sa trajectoire. Les phases nécessaires au bon réglage du hop-up : • Dévisser au maximum la vis et exécuter quelques tirs. La bille tombe rapidement au sol. • Resserrer doucement la vis en faisant attention à la portée et la courbe de la bille, et ce à chaque réglage. La portée s’agrandit, le projectile tombe moins rapidement au sol. • au moment où la portée commence à diminuer, desserrer un peu la vis. Voilà, vous avez trouvé le réglage idéal. Félicitations ! Ces réglages vous permettront de multiplier votre portée par deux, ce qui est bien entendu pas du tout négligeable. Vous toucherez beaucoup plus facilement vos cibles, ainsi que vos adversaires de loin. Si malgré ces réglages, la portée de votre réplique n’augmente pas, il faudra prendre en compte changer votre système hop-up, il est sans aucun doute défaillant.
26.06.2019 07:24:41
valentin

Maecenas aliquet accumsan

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos hymenaeos. Etiam dictum tincidunt diam. Aliquam id dolor. Suspendisse sagittis ultrices augue. Maecenas fermentum, sem in pharetra pellentesque, velit turpis volutpat ante, in pharetra metus odio a lectus. Maecenas aliquet
Name
Email
Comment
Or visit this link or this one